PORTRAIT D’UN DELEGUE

Continuons notre série de portraits sur nos délégués.

Aujourd’hui, l’ARPAQ vous présente Raymond BLAIZE, délégué sur le tennis de table, bénévole et administrateur.

Faisons sa connaissance!

“Je m’appelle Raymond Blaize, j’ai été toujours très actif dans mon travail en technicien de maintenance, et dès que ma retraite se précisait j’ai intégré l’association ARPAQ de Quimper, avec l’intention d’aider les autres, et par l’activité de tennis de table, retrouver une passion que j’avais découvert dans ma jeunesse.

En 2019, un poste de délégué était vacant, et parmi les 40 licenciés à ce sport, j’ai proposé ma candidature, et j’ai été élu à la reprise en septembre.

Cette mission me convient parfaitement, car elle est très proche de la salle de sport pour l’ouverture aux horaires prévues de l’activité. Elle me sollicite à mieux communiquer avec les autres, car j’étais un grand timide dans le passé.

Le rôle du délégué consiste à relier tous les joueurs dans le groupe, de communiquer au mieux par mail et téléphone, pour des changements d’horaires éventuels, d’informer maintenant des nouvelles mesures sanitaires à appliquer, et de faire le lien avec les représentants organisateurs de l’association

Chaque année nous organisions entre nous au moment des fêtes de fin d’année, et en fin de saison, avec une petite participation de chacun, un apéritif dinatoire. Nous apprécions tous ces petits moments de convivialité. Petit à petit je me suis intéressé aux autres activités dont participaient les collègues pongistes.

Tous les salariés de l’association m’ont fait confiance, et ont su m’orienter vers mes préférences d’activité.

Je me suis investi à ce poste, afin de donner le meilleur de moi-même dans une autre activité (formateur en informatique et l’internet), de participer comme bénévolechauffeur du minibus de L’ARPAQ, de proposer des idées et aussi d’apprendre en intégrant le conseil d’administration.

Donner de mon temps dans cette association, est important pour moi, car je reçois de la part de l’ARPAQ, un bénéfice égal à celui que je peux donner par le bénévolat.”

Merci Raymond pour ton témoignage!!

Les commentaires sont clos.

  • Abonnez-vous à notre newsletter