UN APRÈS-MIDI TY ANIM

Pour ce deuxième article sur les sorties TY Anim, Alain et son équipe nous font voyager à Douarnenez. Retour sur cette sortie organisée en juin 2020.

“Le ciel est bien gris lorsque nous quittons Quimper vers les 14h15 mais il ne pleut pas. Après concertation, nous décidons d’aller faire un tour au pays des Pen-Sardin.

En allant à Douarnenez, nous faisons un détour par le bourg de Plogonnec et son église de Saint-Thurien dont la construction s’est échelonnée du XVème siècle au XVIIIème siècle.

Puis nous grimpons en haut de la montagne de Locronan qui nous offre de ses 289 mètres d’altitude, un joli panorama sur la baie de Douarnenez, la Cap de la Chèvre et le Menez Hom. Nous allons voir de plus près la chapelle Ar Zonj, dédiée à saint Ronan. La petite Troménie qui se déroule tous les ans, et la grande qui elle a lieu tous les six ans, y font étape.

Nous descendons ensuite sur la place de Locronan, la cité des tisserands. Le groupe part faire un tour dans la belle église locronanaise, édifiée au XVème siècle. Son imposante tour carrée lui donne des airs de cathédrale.

Puis nous filons sur Douarnenez. Nous nous arrêtons sur le site naturel protégé des Plomarc’h qui se trouve sur les hauteurs de la ville sardinière. Cette dernière contribue à la sauvegarde des races bretonnes à petits effectifs. D’ailleurs, en arrivant sur le site, nous apercevons dans les prairies environnantes, des vaches, des moutons, des ânes, des porcs, des chevaux et des chèvres. Les quimpérois vont jusqu’à la volière où batifolent paons, poules, canards, dindons et autres volatiles entrés par effraction, comme des choucas par exemple. Nous poursuivons la visite jusqu’au potager bio où nous pouvons observer des plants de tomates, d’artichauts, de petits pois. Le jardin aromatique offre quant à lui de nombreuses espèces de menthe (chocolat, de Madagascar, orange, citron, etc.), de thym, de la bourrache. On peut même apprendre à faire du purin de consoude.

L’heure de la collation tant attendue approchant, nous nous dirigeons vers le port du Rosmeur. Au bar “Aux Loups des Mers”, nous sirotons perrier, jus de pamplemousse ou café. Seuls, deux personnes ont succombé à la tentation d’un croissant aux amandes ou d’un pain aux raisins.

En repartant, nous passons par le Port-Rhu, puis la petite bourgade du Juch, et allons jeter un petit coup d’œil à la chapelle de La Lorette.

Nous sommes de retour à Quimper vers 18h00, ravis de cette après-midi passée dans ce pays du kouign-amann.”

Merci Alain pour ce récit. Grâce à ces quelques mots nous pouvons aussi voyager à plus de 10 kilomètres à vol d’oiseau de chez nous!

Les commentaires sont clos.

  • Abonnez-vous à notre newsletter